COMMENT GAGNER LA SYMPATHIE DES AUTRES

VOICI SIX MOYENS DE GAGNER LA SYMPATHIE DES AUTRES

Sympathie

1. Intéressez-vous réellement aux autres.

Si vous voulez être aimé, obtenir l’amitié des gens, aider les autres en vous aidant vous-même.

ÊTRE PARTOUT LE BIENVENU.

2. Ayez le sourire.

Les Chinois sont pleins de sagesse. Un de leurs proverbes mérite d’être retenu : « L’homme qui ne sait pas sourire ne doit pas ouvrir une échoppe. »

Votre sourire est le messager de votre bonne volonté. Il réchauffe le cœur de qui le reçoit. Pour celui qui, toute la journée, n’a côtoyé que des gens au visage fermé et renfrogné, un sourire est un rayon de soleil. Quand nous nous sentons tendus en raison du comportement d’un supérieur, d’un client, d’un professeur, d’un parent ou d’un enfant, un sourire peut aider à nous rappeler que le bonheur est néanmoins présent.

Un sourire ne coûte rien mais il crée beaucoup.
Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne.
Il ne dure qu’un instant mais son souvenir peut durer toute une vie.
Personne n’est riche au point de pouvoir s’en passer.
Il crée du bonheur à la maison, de bonnes relations dans les affaires. Il est le signe de l’amitié.
Il ne peut être acheté, mendié, emprunté ni volé. Il n’est d’aucune utilité tant qu’il n’a pas été donné.
Lorsque vous rencontrez un homme trop las pour vous donner un sourire, laissez-lui le vôtre.
Car nul n’a plus besoin d’un sourire que celui qui n’en a plus à offrir.

FAIRE UNE BONNE PREMIÈRE IMPRESSION.

3. Rappelez-vous que le nom d’une personne revêt pour elle une grande importance.

Nous devrions nous rendre compte du formidable pouvoir d’un nom. En fait, le nom est l’identité de la personne. C’est ce qui la distingue des autres, lui donne son caractère unique. Les renseignements que nous communiquons ou les requêtes que nous formulons revêtent une importance particulière lorsque nous saluons par son nom celui à qui nous nous adressons.

N’OBSERVEZ PAS CE PRINCIPE… TANT PIS POUR VOUS.

4. Sachez écouter et encouragez les autres à parler d’eux-mêmes.

Rappelez-vous que la personne avec qui vous conversez s’intéresse cent fois plus à ses désirs et à ses problèmes qu’à vous et à vos préoccupations. Sa rage de dents la tourmente davantage qu’une famine qui aurait causé la mort d’un million de Chinois. Un furoncle dans le dos l’inquiète bien plus que quarante tremblements de terre en Afrique. Songez à cela, la prochaine fois que vous vous engagerez dans une conversation.

VOUS VOULEZ QUE VOTRE CONVERSATION SOIT APPRÉCIÉE ? C’EST TRÈS FACILE.

5. Parlez à votre interlocuteur de ce qui l’intéresse.

Parler aux autres de ce qui les intéresse avantage votre interlocuteur autant que vous-même. Howard Z. Herzig, expert en communication interne des entreprises, a toujours appliqué ce principe. Quand on lui demande quel bienfait il en retire, il répond que, non seulement il reçoit de chacun un apport différent, mais aussi que cela lui permet d’élargir ses horizons.

COMMENT INTÉRESSER LES AUTRES.

6. Faites sentir aux autres leur importance et faites-le sincèrement.

Petit anecdote :

Claude Marais, restaurateur à Rouen, a grâce à ce principe épargné à son restaurant la perte d’une employée qui y tenait un rôle particulièrement important depuis cinq ans. En effet, elle était le lien indispensable entre M. Marais et les vingt et un membres de son personnel. Ce fut donc un coup pour lui lorsqu’il reçut sa démission par lettre recommandée.

J’ai été très surpris, dit-il, et même déçu parce que j’avais l’impression d’avoir été juste avec elle et d’avoir toujours accédé à ses demandes. Dans la mesure où c’était une amie autant qu’une employée, je l’avais probablement considérée comme faisant partie du décor et peut-être avais-je exigé d’elle plus que des autres.

Je ne pouvais, bien sûr, accepter sa démission sans avoir avec elle une explication. Je la pris à part et lui dis : « Vous devez comprendre qu’il m’est impossible d’accepter votre démission. Vous représentez beaucoup pour moi et pour cette entreprise, et vous contribuez autant que moi au succès du restaurant. »

Puis, devant le personnel au complet, j’ai répété ce que je venais de lui dire en privé. Je l’ai invitée ensuite à venir chez moi et lui ai renouvelé devant ma famille toute ma confiance.

Elle retira sa démission et, depuis, elle honore encore la confiance que j’ai placée en elle. Je lui exprime fréquemment ma reconnaissance pour ce qu’elle fait et je lui fais sentir, chaque fois que je le peux, l’importance qu’elle a pour moi.

PLAIRE INSTANTANÉMENT.

Laisser un commentaire

Merci d'avoir lu cet article !

Vous pouvez recevoir gratuitement mon livre

"Comment arrondir les fins de mois"

Dites moi juste à quelle adresse je doit vous envoyez le livre !

rule1
Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à créer et développer votre blog ou entreprise et tout ce qui vous y aider directement ou indirectement. Voir mentions légales complètes en bas de page. Vous pouvez vous désabonner à tout instant. Follow us: @Naamounesmaine on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *